Accueil > Construire sa Maison Conseils et Devis Construction Maison

Construire sa maison

Avant de construire sa maison, il faut connaître tous les labels et les normes. Ces labels déterminent le standing de la construction, le genre de matériaux utilisés, le type de chauffage, le caractère des murs et des cloisons. D’abord, le label Rt2005 représente la norme universelle concernant la réglementation thermique, en rapport avec le réchauffement climatique et la consommation énergétique.



La maison doit être érigée de façon à ce qu’elle respecte l’environnement par la diminution de la consommation d’énergie et de l’émission des gaz à effet de serre. Selon la réglementation, une maison doit consommer entre 120 et 220 kWh par m² de surface par an d’énergie.

Le label Hpe ou « haute performance énergétique » impose l’utilisation de l’énergie renouvelable pour assurer les 50% de l’énergie destinée au chauffage, ceci pour diminuer encore de 10% la consommation d’énergie par rapport à la référence Rt 2005.

Les normes Thpe exige une réduction d’au moins 20% par rapport au Rt 2005 et enfin le Thpe En R 2005 en exige plus de 30%, avec l’utilisation obligatoire de l’énergie renouvelable pour la majorité des consommations énergétiques. Le Bbbc, ou Bâtiment Basse Consommation, qui est l’équivalent du Rt 2012, consomme en moyenne moins de 50kWh/m² dans l’année.

Les matériaux utilisés pour respescter chacun de ces labels ont chacun leurs propriétés au niveau de l’isolation et de la résistance. Pour le type de chauffage, il doit être complémentaire du matériau de construction, des isolants, des cloisons et des ouvertures, sur le point de vue isolation thermique.

Les Différents types de construction

On peut demander à un expert de calculer la performance thermique d’une construction, pour qu’elle suive les normes exigées par le Rt 2005, c’est-à-dire les normes minimales à respecter. Pour les murs, le parpaing est par exemple un bon isolant acoustique et a une bonne résistance au choc, au gel ou au feu. Mais en ce qui concerne les réglementations thermiques, il doit être doublé d’un isolant comme la laine minérale ou le polystyrène à l’intérieur ou à l’extérieur.



L’eau n’est pas non plus son alliée. Le coût de revient sera donc élevé. La brique creuse est une bonne isolante à la fois thermique et phonique. De par sa nature, elle présente une bonne résistance à l’eau. Mais comme le parpaing, elle a besoin d’être doublée pour une meilleure performance thermique.

La brique alvéolaire fait économiser 10% de la consommation en énergie de chauffage, c’est donc une bonne référence en matière de réglementations thermiques, et elle ne nécessite pas d’isolant supplémentaire. Elle présente, en plus de son caractère écologique, une bonne qualité de résistance.

C’est le matériau de compromis pour les murs et les cloisons, mais sa pose nécessite une bonne maîtrise de la technique et donc l’intervention d’un professionnel. Pour les cloisons, les plaques de plâtre hydrofugées sont destinées aux pièces humides et les plaques de plâtre « placostyle » aux chambres à coucher par exemple, pour leur bonne isolation acoustique et thermique.

Enfin Il ne faut pas omettre l’isolation du toit. La plupart du temps, il est nécessaire de poser un isolant entre le toit et le plafond de la maison pour mieux isoler la maison et de limiter ainsi la consommation d’énergie destinée au chauffage.


Notez cette page :




Partagez cette page :

Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Intermaison


+ de 120 000 membres

+ le kit déco offert


Votre préférence ?